Vers l’amélioration de l’accès aux services de santé

Le Droit universel et inaliénable à la santé prévoit pour chacun le droit de bénéficier du meilleur état de santé possible sans discrimination ni stigmatisation. Ce n’est qu’en plaçant les droits de l’Homme au centre de la santé mondiale que nous pouvons veiller à ce que les soins de santé soient accessibles, satisfaisant, disponibles et de bonne qualité pour tous, ne laissant personne pour compte.

Cela étant, on observe une forte discrimination et stigmatisation dans plusieurs catégories des populations vulnérables, ces dernières sont placées à un très haut risque d’infection du VIH.

Services de santé pour tous 

C’est dans le souci de contribuer dans la lutte contre le sida et promouvoir une meilleure santé pour tous que l’ABS va mettre en œuvre un projet régional intitulé KORADUB qui se propose de contribuer à réduire les nouvelles infections au VIH et atteindre les objectifs 90 90 90 en Afrique de l’Ouest et du Centre (Sénégal, Burkina Faso, Burundi et le Congo) en répondant aux besoins non satisfaits d’une population particulièrement marginalisée et vulnérable dans cette région et non prise en compte spécifiquement dans les nouvelles notes conceptuelles pays du Fonds Mondial : les jeunes populations clés (PC). Par ‘jeunes populations clés’, ce projet se réfèrera et ciblera principalement les adolescents et jeunes âgés de 15 à 24 ans vivant avec le VIH, professionnels-les du sexe, et non conformes aux normes de genre.

Le projet KORADUB a pour objectif général d’améliorer l’accès des jeunes populations clés aux services VIH et SSR intégrés et de qualité afin de promouvoir leurs droits humains et l’égalité de genre dans les villes à forte prévalence à travers le renforcement des capacités (connaissances, compétences et attitudes) des prestataires de services publics et communautaires, le renforcement du leadership des jeunes populations clés, et à travers une sensibilisation de décideurs des secteurs législatifs, sanitaires, sociaux, éducatifs et de la sécurité publique.

Toutefois les informations sur le niveau actuel d’intégration des services VIH et SSR et la prise en compte du genre dans les structures ciblées, l’offre de services SSR et VIH aux jeunes populations clés et le niveau de leur implication dans les programmes ne sont pas disponibles au moment de l’élaboration du projet.

C’est pourquoi une évaluation de départ est entrain d’être menée en vue d’avoir une situation initiale concernant les critères de qualité d’intégration de l’information et des services VIH et SSR et la prise en compte du genre. Cette situation de départ permettra d’une part de fixer les cibles d’amélioration pour le projet et, d’autre part de suivre les progrès réalisés dans l’intégration, la convivialité et la qualité des services offerts aux jeunes populations clés dans les systèmes de santé publique et communautaire.

Les bénéficiaires de ce projet sont entre autres : les professionnels travaillant dans les structures de santé publiques fournissant ou censées fournir des services VIH et/ou SSR aux jeunes âgés de 15 à 24 ans ; les acteurs communautaires mettant en œuvre des programmes pour les populations clés et les jeunes ; les jeunes populations clés âgé(e)s de 15 à 24 ans ; les représentants et décideurs de plusieurs secteurs institutionnels concernés par la protection des populations clés et des jeunes.

 

                                                                             KWIZERA Donavine

                                                                      Chargée de la Communication

 

 

 

 

 

Partager sur...Share on Facebook0Tweet about this on Twitter