Recyclage des pairs éducateurs TS, PVVIH, MSM et JEUNES

Dans le but de contribuer à la réduction des grossesses non désirées , de la transmission du VIH/SIDA et de la mortalité maternelle liée au VIH chez les jeunes affectés par le VIH, l’association ORPHAN’S AID avait organisé en date du 01 au 04 septembre 2015 un atelier de formation /recyclage à l’intention de 35 jeunes pairs éducateurs TS, MSM, JVVIH et jeunes de la zone d’action du projet Link Up sur la prévention du VIH, la santé sexuelle et reproductive y compris les droits y relatifs.

L’objectif principal de cette formation est en rapport avec la mise sur pieds des informations réelles et identiques sur la prévention du VIH/SIDA et la SSR à l’intention des pairs éducateurs afin que ces derniers puissent transmettre le message réel, lutter contre les rumeurs et montrer le meilleur chemin à leurs pairs pour un bon avenir.

De plus, les jeunes de 10-24 ans sont mal informés en matière de la santé sexuelle et reproductive, problèmes qui font que le taux d’infection du VIH augmente du jour au lendemain; les grossesses non désirées sont plus observées chez les jeunes, des cas d’ abandons scolaires liés à ces grossesses s’observent  augmentent sans cesse.

Néanmoins, les jeunes ont besoin des informations réelles fournies par les pairs éducateurs formés à cet effet. Pour ce, ils ont besoin des guides de sensibilisation identiques pour tous, et avec d’autres matériels IEC à l’appui.

Normalement, les jeunes discutent pas mal de choses entre eux dans leur langage partagé car ils ne sont pas timides envers leur pairs. Ils manquent suffisamment d’informations c’est pour cela qu’ils ont besoin des conseils relatifs à la prévention du VIH/SIDA et l’éducation sexuelle. Ils ont également besoin de leurs parents, ainsi que n’importe quelle personne qui pourrait les aider à obtenir une information réelle en matière de la SSR afin d’éviter des conséquences des rapports sexuels non protégés.

S’agissant des actions qui seront menées au retour des jeunes dans leurs associations, ils seront à mesure d’animer des séances de sensibilisation pour informer les autres et les aider à comprendre, maitriser leur santé sexuelle, connaitre leurs droits et mener une campagne de sensibilisation dans le but d’amener les jeunes à  faire le dépistage volontaire et adopter des comportements responsables. En plus de cela un suivi évaluation sera organisé pour contrôler les activités réalisées par les jeunes et l’atteinte des résultats attendus.

Partager sur...Share on Facebook0Tweet about this on Twitter