JFS, Les jeunes de la population clé se préparent à plaider pour eux

Jeunesse sans Frontières contre le Sida (JFS) organisation membre d’ABS via le Projet Link up, a organisé ce vendredi 18 juillet 2014 un atelier de formation à l’endroit des jeunes de la population clé. Cette formation portait sur les principes de communication, 30 jeunes provenant des organisations membres d’ABS ont participé à cette formation. L’atelier portait essentiellement sur deux thématiques : Qu’est ce que la communication, le Journalisme et son rôle dans la société, les principes de l’interview?

Les deux modules avaient été élaborés en fonction des besoins de ces jeunes en matière de communication surtout que dans un pays qui doit faire des efforts supplémentaires pour respecter les droits fondamentaux.
Ainsi ces jeunes ont appris le rôle du journalisme responsable dans le contexte qui les concerne selon certains théoriciens comme l’a expliqué Emmanuel NGENDANZI, Journaliste et ancien Directeur de la Radio Nationale du Burundi. « Le journalisme est l’activité qui consiste à recueillir, vérifier ou commenter des faits  pour les porter à l’attention du public à travers les médias en respectant la déontologie du métier » fait-il savoir. Ceci permet aux jeunes de ne pas se méfier des journalistes car comme certains d’entre eux l’ont signalé, ils avaient une image stéréotypée du journalisme. Le thème leur a ouvert les yeux par rapport aux attentes qu’ils ont de la part de la presse.

Le second thème était focalisé sur les attitudes à prendre face à la presse. Ainsi tout est communication, et par conséquent connaître quelques théories y relatives s’avèrent indispensable. Pourquoi faut- il communiquer ? La réponse est vaste et multidimensionnelle. On communique pour informer, éduquer, provoquer des changements de comportements, guider dans le choix de la vie, éviter les malentendus, équilibrer les difficultés etc.….

Les jeunes ont alors appris c’est qu’est la communication qui est un outil indispensable pour développer une stratégie de plaidoyer. La communication est pour une société c’est que le cœur est pour un être humain.

D’ailleurs la communication mal utilisée peut conduire à la destruction d’une société, par conséquent il faut savoir quoi dire ,comment,quand,pourquoi et ou le dire. Communiquer équivaut à écouter, un bon communicateur doit avoir un esprit d’écoute ,laisse savoir le Consultant Jacques BUKURU, Rédacteur en chef à la Radio Nationale et Responsable de Syfia Grands Lacs. Il leur a appris comment devenir crédibles face à la caméra, micro ou n’importe quel organe de presse.

Les mouvements corporels sont un indicateur important pour une communication réussie. La règle fondamentale pour  toute communication que ça soit devant une caméra, un micro ou devant un public physiquement présent est d’avoir quelque chose à dire. Il faut aussi mentionner que quelque soit le média,  la communication repose sur  le contenu et la clarté d’un message bien identifié.

Pour le reste les jeunes ont appris que devant la caméra ou le micro il faut se tenir droit pour faire valoir son charisme et sa confiance en soit et ce qu’il faut éviter c’est la rigidité. Ils ont terminé par la simulation des interviews comme ils avaient appris les techniques de l’interview. Les jeunes ont recommandés qu’il y ait plusieurs séances de formation en la matière pour avoir beaucoup de connaissances.

Partager sur...Share on Facebook0Tweet about this on Twitter